Moi, Daniel Blake • • •

D’après le film de Ken Loach, sur un scénario de Paul Laverty
Une comédie sociale, contemporaine et visionnaire

Une comédie sociale, contemporaine et visionnaire. »

Présentation :

« Il y a pour moi dans cette histoire tous les éléments d’une tragédie « classique » (si l’on excepte l’unité de temps) : l’enchaînement des évènements, qui met en jeu protagonistes et antagonistes, révèle une fatalité aveugle, implacable qui nous paraît, à nous spectateurs, injuste voire inique.
Les différentes étapes de la descente en enfer de Daniel Blake reprennent la structure en actes d’une pièce de théâtre. En choisissant de suivre ainsi la forme tragique, Ken Loach et Paul Laverty n’ont pas une visée esthétisante.
C’est bien plutôt ici une catharsis, un sentiment de « terreur et de compassion », qu’il est question de susciter pour provoquer une prise de conscience politique du spectateur face aux dérives et à la violence du libéralisme.
J’ai souhaité rester le plus fidèle possible à la problématique du personnage et à son destin tel qu’il est raconté dans le beau film de Ken Loach. »

– Joël Dragutin –

Distribution :

Adaptation et mise en scène – Joël Dragutin
Assistant à la dramaturgie et traduction – Géraud Benech
Lumière – Orazio Trotta
Son – Thierry Bertomeu
Costumes – Janina Ryba
Assistante à la mise en scène – Diane Calma
Avec
Jean-Louis Cassarino
Jean-Yves Duparc
Sophie Garmilla
Aurélien Labruyère
Stéphanie Lanier
Fatima Soualhia-Manet
Clyde Yeguete

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s