Pelléas et Mélisande • • •

Musique de Claude Debussy – version piano – chant

Présentation :

L’intrigue se déroule au Royaume imaginaire d’Allemonde, gouverné par le vieil Arkel. Après avoir rencontré Mélisande, créature fragile et énigmatique, au cours d’une chasse en forêt, le Prince Golaud l’a épousée sans rien savoir d’elle, puis l’a présentée à son demi-frère Pelléas. Entre Mélisande et Pelléas, un lien secret s’est d’emblée tissé, fait de regards et de complicité, d’amour peut-être ?
Golaud se met à épier Pelléas et Mélisande : il recommande d’abord à son demi-frère d’éviter son épouse, puis ne tarde pas à menacer fermement, dévoré peu à peu par la jalousiePelléas et Mélisande finissent par s’avouer leur amour : au moment où ils s’embrassent, Golaud sort son épée et tue Pelléas, laissant Mélisande s’enfuir.
En présence d’Arkel et d’un Golaud rongé par les remords, la mystérieuse Mélisande s’éteindra lentement, sans que son mal soit clairement identifié et que Golaud ne parvienne à percer la vérité sur les liens profonds qui l’unissaient à Pelléas.

Debussy rêvait de révolutionner l’opéra. Pari réussi ! En 1902, il créé son unique opéra, chef-d’œuvre de modernité. D’après le drame symboliste de Maurice Maeterlinck, il compose une musique hypnotique pour raconter les amours malheureuses de Pelléas et Mélisande. Le premier meurt sous le coup de la jalousie de Golaud, la seconde s’éteint doucement à cause du chagrin. Réunissant les jeunes et brillants chanteurs lyriques accompagnés par la Fondation Royaumont, les inséparables Patrick Caurier et Moshe Leiser ont choisi de mettre en scène la version originale de l’œuvre pour piano et voix, composée par Debussy lui-même et à partir de laquelle il déploya l’orchestration. Dans ce nouveau projet de l’Unité scénique de Royaumont, ils offrent à l’œuvre du célèbre compositeur français le plus bel écrin pour une renaissance méritée !


Distribution :

Metteurs en scène -Patrice Caurier et Moshe Leiser
Assistant à la mise en scène – Arthur Hauvette
Préparation musicale – Jean-Paul Pruna
Avec 
Jean-Christophe Lanièce (baryton)
Marthe Davost (soprano)
Halidou Nombre (baryton-basse)
Cyril Costanzo (basse)
Marie- Andrée Bouchard Lesieur (mezzo-soprano)
Cécile Madelin (soprano)
direction musicale et piano (en alternance) :Martin Surot et Jean-Paul Pruna
Créateur lumières – Christophe Forey

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s